Nous contacter

 

Les Domaines MILHADE

CHÂTEAU LYONNAT

le Château Lyonnat

Depuis quatre générations, la famille Milhade travaille avec excellence les caractéristiques uniques de son terroir, perpétuant la renommée ancienne de Château Lyonnat.
Lyonnat, un satellite en mouvement
Il n’y a pas que Châteauneuf-du-Pape à pouvoir se glorifier des clés de Saint-Pierre. Château Lyonnat est signalé depuis l’aube du XVIIème siècle comme une propriété de l’Evêché de Bordeaux et pendant 4 siècles, ses vins alimentèrent les caves du Vatican. L’histoire ne dit pas s’ils étaient réservés à l’ordinaire des prélats ou aux grandes messes pontificales mais quoi qu’il en soit, la taille imposante des chais et des diverses annexes indique qu’il était très apprécié et atteste de la surface imposante de ce domaine qui comptait alors 180 hectares !
En 1961, Lyonnat est acquis par Damase Milhade, fondateur d’une maison de négoce libournaise à qui la situation privilégiée du domaine n’avait pas échappé. 3 générations plus tard, c’est Gérard et Brigitte Milhade qui veillent à sa destinée. Une affaire de famille puisque la 4ème génération, incarnée par Cécilia Milhade et sa sœur Charlotte Généré Milhade s’implique à son tour avec beaucoup de talent et d’enthousiasme.
Un terroir remarquable
Aujourd’hui la propriété compte encore 52 ha et elle est aujourd’hui la plus importante de l’appellation. Située sur le point culminant de Lussac-Saint-Emilion, elle a la particularité de posséder un trésor sous la forme d’un vaste îlot calcaire de 10 hectares exposé sud, sud-est, très similaire au plateau de Saint-Emilion. Les autres parties du domaine se répartissent en sols à dominante classiquement argilo-calcaire et limoneux.
Progressivement réaménagé, l’encépagement prend en compte le caractère très froid des sols. Sur ce secteur tardif, l’on récolte toujours 15 jours après Pomerol. Aussi, le merlot règne-t-il aujourd’hui en maître avec 90 % des vignes tandis que le cabernet-sauvignon et le cabernet-franc ont été abaissés à 10% pour produire des vins de rosé de pressurage.
Cette réflexion en a naturellement amené d’autres sur les techniques culturales favorables à une expression optimale des vins : enherbement 1 rang sur 2maîtrisé, travail du sol sous le rang et dans le fondlabours, limitation des rendements, augmentation de la densité de pieds par hectares figurent parmi les orientations qualitatives qui ont été prises par le domaine.
Au chai, Château Lyonnat n’a pas succombé, comme beaucoup d’autres domaines au « tout inox » : il a pris au contraire l’option de conserver toutes ses cuves de vinification en béton : réalisées sur-mesure, elles sont parfaitement adaptées au parcellaire et à des sélections pointues.
Hubert de Boüard, consultant de Château Lyonnat.
Depuis le millésime 2008, le propriétaire de château Angélus, 1er Grand Cru Classé A de Saint-Emilion et également conseiller de renom qui supervise les vinifications et les assemblages du domaine. Ami d’enfance de Gérard Milhade, il a toujours été convaincu de l’extraordinaire potentiel de Lyonnat.
Grâce à l’équipe, Charlotte Généré Milhade, la fille de Gérard Milhade, ingénieur agronome/œnologue et son mari Valentin Généré, ingénieur agronome également, directeur technique du domaine et maître de chai, Château Lyonnat ne cesse de séduire, millésime après millésimes, Ses vins s’appuient sur un style très Saint-Emilion : denses et tanniques, ils savent aussi jouer d’une élégance charmeuse.
Château Lyonnat Emotion
La cuvée prestige « Emotion » du domaine est un pur merlot provenant des vieilles vignes du plateau calcaire. Issue d’une sélection drastique à la vigne et au chai (vendanges en vert pour diminuer le rendement, effeuillage, vendanges et tri manuels à la réception), elle effectue ses fermentations malolactiques en barriques neuves et bénéficie d’un élevage de 18 mois en fût.
Château Lyonnat « classique » introduit une touche de cabernet sauvignon, à hauteur de 10% et provient de 32 hectares situés en coteaux. Il est élevé pour un tiers en barriques dont un tiers de barriques neuves. La Rose Perruchon constitue le second vin du château. Composé lui aussi de 90 % de merlot et de 10 % de cabernet sauvignon, il est issu des jeunes vignes et bénéficie lui aussi d’un tri très sélectif. Voir le site du Château Lyonnat
CHÂTEAU DAMASE

chateau Damasse

Damase est le nom de l’illustre ancêtre Milhade avec lequel tout a commencé en 1938. Corrézien d’origine il produit et commercialise des vins authentiques dans la plus pure tradition Bordelaise. Entrepreneur et vigneron, Damase Milhade est le fondateur du négoce de Galgon, aujourd’hui géré par la 4ème génération de Milhade, les filles de Gérard, Cécilia et Charlotte.
Exposée Sud, cette propriété de 14.5 hectares sur les coteaux surplombant l’Isle, proche de Fronsac et à 5 kilomètres de Pomerol est dans la famille Milhade depuis des années.
Les sols silico-argileux sur tapis de crasse de fer permettent un encépagement varié et majoritairement composé de Merlot (85%). Cependant trois autres cépages sont élégamment travaillés au Château Damase, ce qui lui confère une originalité et une particularité toute singulière.

Surnommé « bouchet » dans le Libournais, le Cabernet Franc représente sans doute l’un des plus anciens cépages du bordelais. . Le Petit Verdot, très tannique et tardif, il entre dans des proportions marginales (de 1 à 5%) dans l’assemblage du vin mais son apport même infime signe véritablement la texture du vin. Et enfin le Carmenère, ce cépage d’origine bordelaise disparu de notre région suite au ravage du phylloxera au XIXe siècle. Il n’a pratiquement pas été replanté dû à ses faibles rendements et sa grande sensibilité à la coulure. Cependant son vin est très coloré, riche, il ajoute brillance, rondeur et caractère lorsqu’il est assemblé à d’autres cépages. Apte au vieillissement, il accompagne remarquablement bien le merlot et le cabernet sauvignon mais peut être vinifié seul.
De vinification traditionnelle en cuves inox thermorégulées, des remontages courts et réguliers, une macération de 3 semaines et un élevage en fûts de chêne. Le vin du Château Damase est donc un savant assemblage entre ces différents cépages, ce qui en fait un vin aromatique et de couleur profonde.
Château Damase « Carmenère » est issu de l’incroyable pari de retravailler un cépage disparu de la région depuis le XIXe mais qui est pourtant un cépage typiquement Bordelais. Cette production de 15 000 bouteilles 100% Carmenère d’un rouge intense et aux notes de poivrons, de poivre rouge et de poivre noir surprend par sa rondeur et son équilibre. Sans parler de l’effet de rareté d’un cépage oublié ou mis de côté à cause de son faible rendement et sa sensibilité au climat.

CHÂTEAU VIEUX CHAIGNEAU

le Château Lyonnat

Le château Vieux Chaigneau vient de faire son entrée dans les propriétés Milhade en Novembre 2014, Le château a été acheté par la fille cadette Charlotte (ingénieur agronome et œnologue) et son mari Valentin Généré Milhade (lui aussi ingénieur agronome). Le vignoble est situé sur la commune de Néac, sur un plateau incliné au sud, avec un vignoble d’un seul tenant. Le château dispose de l’un des meilleurs terroirs de l’appellation Lalande de Pomerol situé dans le prolongement du plateau de Pomerol.

D’une superficie de 6 hectares sur des sols sablo-limoneux et argileux, l’on retrouve 3 cépages Merlot (75%), le Cabernet Sauvignon (15%) et le Cabernet Franc (10%).
Avec une production annuelle de 40 000 bouteilles, la vinification est réalisée de façon traditionnelle en cuves ciment thermorégulées, une macération de 4 semaines suivie d’un élevage de 18 mois dont 12 mois en fûts de chêne donnant ainsi des vins fruités, avec beaucoup d’élégance et de finesse. Très agréable à boire maintenant mais se conservera également très bien.
CHÂTEAU HAUT SAINT MARTIN

chateau haut st martin

Le Château Haut Saint Martin est sur la commune de Saint Martin de Laye avec une superficie de 8 hectares d’un sol d’argile et de fer.

Le vignoble appartient à la famille Lafon, qui travaille en partenariat avec la famille Milhade. M. Lafon était le directeur financier de la société Milhade pendant 40 ans. Le vignoble est en majorité du merlot (80%) ainsi que du Cabernet (10%) et du Pressac (10%) connu également sous le nom de Malbec. A partir du millésime 2013 le vin est composé uniquement de Merlot.
La vinification est traditionnelle en cuves inox avec des pompages courts et réguliers et une macération pendant 3 semaines. Le vin est vieilli en fûts de chêne pendant 12 mois donnant ainsi un vin tannique et fruité avec une bouche ronde. Il se dégage des arômes boisés et de fruits rouges comme les grands vins de tradition.
La production annuelle est de 60 000 bouteilles. Le vin du Château Haut Saint Martin a été médaillé à plusieurs reprises avec l’Or au concours de Paris pour le millésime 2012, et avec l’argent à ceux de Bruxelles en 2005 et de Bordeaux en 2006.

CHÂTEAU TOUR D’AURON

tour d auron

Le vignoble s’étend sur un plateau de 17 hectares proche de Fronsac et à seulement 5 km de Pomerol sur la commune de Bonzac.

Le sol est silico-argileux sur tapis de crasse de fer, la vinification est traditionnelle en cuves inox thermorégulées, la fermentation en cuve inox ainsi que ciment et avec une macération de 3 semaines. Le château Tour d’Auron est un vin mono cépage 100% Merlot élevé en fût de chêne et vinifié en collaboration avec Hubert de Boüard, copropriétaire du Château Angelus 1er Grand Cru Classé A AOC Saint-Emilion.
Une cuvée Passion est produite sur la parcelle de vigne « chez Monique » d’une superficie de 2 hectares avec des sols de graves et d’argile. Cette magnifique parcelle donne un vin épicé en bouche avec des notes de torréfaction, de réglisse et une finale mentholée.
Le vignoble propose une large gamme de vins, du Merlot au Sauvignon blanc en passant par le clairet.
Le vin blanc sec de Tour d’Auron est également un vin mono-cépage 100% Sauvignon blanc. Sur une superficie de 2 hectares sur des sols argilo calcaire et sous-sol ferreux ce vin blanc sec a une bouche fraîche et fruitée, du volume et un bon équilibre. Les vendanges sont manuelles, la macération pelliculaire de 12 heures avec un pressurage et un débourbage à froid et la fermentation à basse température et un élevage sur lies fines.
Un vin rosé d’une production annuelle de 7 500 bouteilles vient élargir la gamme du château Tour d’Auron.
Mono-cépage comme le souhaite la tradition Tour d’Auron les sols sont argilo calcaire et permettent de faire un vin rond, souple et frais.
Un clairet est produit sur une superficie de 2 hectares, mono-cépage Merlot, avec une vinification traditionnelle et une extraction du jus par saignée après macération. La clarification et la mise en bouteille est faite 5 à 6 mois plus tard, ce qui lui confère une attaque vive, légèrement perlant avec un équilibre souple et d’une grande finesse.


 

MILHADE SAS, Domaines et Châteaux