Mon compte

Mon panier - 0,00 
Logo
Un fleuron de l’appellation Lussac-Saint-Emilion

Château Lyonnat

Depuis quatre générations, la famille Milhade travaille avec excellence les caractéristiques uniques de son terroir, perpétuant la renommée ancienne de Château Lyonnat.

Lyonnat, un satellite en mouvement
Il n’y a pas que Châteauneuf-du-Pape à pouvoir se glorifier des clés de Saint-Pierre. Château Lyonnat est signalé depuis l’aube du XVIIème siècle comme une propriété de l’Evêché de Bordeaux et pendant 4 siècles, ses vins alimentèrent les caves du Vatican. L’histoire ne dit pas s’ils étaient réservés à l’ordinaire des prélats ou aux grandes messes pontificales mais quoi qu’il en soit, la taille imposante des chais et des diverses annexes indique qu’il était très apprécié et atteste de la surface imposante de ce domaine qui comptait alors 180 hectares !
En 1961, Lyonnat est acquis par Damase Milhade, fondateur d’une maison de négoce libournaise à qui la situation privilégiée du domaine n’avait pas échappé. 3 générations plus tard, c’est Gérard et Brigitte Milhade qui veillent à sa destinée. Une affaire de famille puisque la 4ème génération, incarnée par Cécilia Milhade et sa sœur Charlotte Généré Milhade s’implique à son tour avec beaucoup de talent et d’enthousiasme.

Un terroir remarquable
Aujourd’hui la propriété compte encore 52 ha et elle est aujourd’hui la plus importante de l’appellation. Située sur le point culminant de Lussac-Saint-Emilion, elle a la particularité de posséder un trésor sous la forme d’un vaste îlot calcaire de 10 hectares exposé sud, sud-est, très similaire au plateau de Saint-Emilion. Les autres parties du domaine se répartissent en sols à dominante classiquement argilo-calcaire et limoneux.
Progressivement réaménagé, l’encépagement prend en compte le caractère très froid des sols. Sur ce secteur tardif, l’on récolte toujours 15 jours après Pomerol. Aussi, le merlot règne-t-il aujourd’hui en maître avec 90 % des vignes tandis que le cabernet-sauvignon et le cabernet-franc ont été abaissés à 10% pour produire des vins de rosé de pressurage.
Cette réflexion en a naturellement amené d’autres sur les techniques culturales favorables à une expression optimale des vins : enherbement 1 rang sur 2maîtrisé, travail du sol sous le rang et dans le fondlabours, limitation des rendements, augmentation de la densité de pieds par hectares figurent parmi les orientations qualitatives qui ont été prises par le domaine.
Au chai, Château Lyonnat n’a pas succombé, comme beaucoup d’autres domaines au « tout inox » : il a pris au contraire l’option de conserver toutes ses cuves de vinification en béton : réalisées sur-mesure, elles sont parfaitement adaptées au parcellaire et à des sélections pointues.

Hubert de Boüard, consultant de Château Lyonnat.
Depuis le millésime 2008, le propriétaire de château Angélus, 1er Grand Cru Classé A de Saint-Emilion et également conseiller de renom qui supervise les vinifications et les assemblages du domaine. Ami d’enfance de Gérard Milhade, il a toujours été convaincu de l’extraordinaire potentiel de Lyonnat.

Grâce à l’équipe, Charlotte Généré Milhade, la fille de Gérard Milhade, ingénieur agronome/œnologue et son mari Valentin Généré, ingénieur agronome également, directeur technique du domaine et maître de chai, Château Lyonnat ne cesse de séduire, millésime après millésimes, 
Ses vins s’appuient sur un style très Saint-Emilion : denses et tanniques, ils savent aussi jouer d’une élégance charmeuse.

Château Lyonnat Emotion
La cuvée prestige « Emotion » du domaine est un pur merlot provenant des vieilles vignes du plateau calcaire. Issue d’une sélection drastique à la vigne et au chai (vendanges en vert pour diminuer le rendement, effeuillage, vendanges et tri manuels à la réception), elle effectue ses fermentations malolactiques en barriques neuves et bénéficie d’un élevage de 18 mois en fût.

Château Lyonnat « classique » introduit une touche de cabernet sauvignon, à hauteur de 10% et provient de 32 hectares situés en coteaux. Il est élevé pour un tiers en barriques dont un tiers de barriques neuves.
La Rose Perruchon constitue le second vin du château. Composé lui aussi de 90 % de merlot et de 10 % de cabernet sauvignon, il est issu des jeunes vignes et bénéficie lui aussi d’un tri très sélectif. Il est élevé en cuves béton (à confirmer)

Visiter le site http://www.chateaulyonnat.com/

Actualités